BLVD 102.1 FM

Le Collectif

Philippe Couture

Diffusé précédemment

Lancer la Web radio Lancer la Web radio

Three Cheers For Sweet Revenge de My Chemical Romance célèbre ses 16 ans

Élodie Déry
vendredi 5 juin 2020 10:22

À tous les vendredis, dans le Quartier Général, on se gâte un hommage à un album qui nous a marqué. Souvent, ça coincide avec son anniversaire, comme c'est le cas pour Three Cheers For Sweet Revenge qui est sorti le 8 juin 2004. Il s'agit d'un album gravé dans une époque, celle qu’on définit en parlant de «toupets» et de jeans serrés. Mais de toute la musique sortie dans cette période emo, le magazine NME cite cet album de My Chemical Romance parmi les vingt qui ont le mieux traversé le temps. S’étant vendu à plus de 1 356 000 copies aux États-Unis et ayant sa double certification platine au Canada, on le reconnait dès sa première chanson, dont le clip à Musique + en a marqué plus d’un :

Elena estle nom de la grand-mère de Gerard Way, le chanteur. C’est elle qui lui a tout appris ce qu’il connait du monde des arts.

Le premier choix de producteur pour l’album était Butch Vig, mais il était particulièrement occupé dans cette période. C’est donc Howard Benson (Motörhead, Crazy Town, Hoobastank) qui s’est retrouvé aux côtés du groupe. La première rencontre, il s’est pointé en pantalons de jogging à l’effigie d’une équipe de hockey et le band l’a pris pour le livreur de pizza. Il comparait toujours la production de l’album au baseball et leur parlait comme un coach sportif, mais la magie de la différence a opéré jusqu’à leur donner un son beaucoup plus accessible que sur leur premier album I Brought You My Bullets, You Brought Me Your Love.

Rapidement, avec ce deuxième album, le groupe démontré sa capacité à composer des chansons bien montées, à emprunter le son du punk-rock, de l’alternative et du post-hardcore. I’m Not Okay (I Promise), est d’ailleurs un hymne pop-punk à la jeunesse dépressive, une thérapie adressé directement à un jeune Gerard Way.


Parlant du chanteur, c’est un G33K, un créateur de mondes, d’histoires, bien plus qu’un simple compositeur de musique. Une de ses bande-dessinées, The Umbrella Academy, est même devenue une série sur Netflix. Three Cheers For Sweet Revenge est d’ailleurs un album concept dans lequel deux amoureux meurent dans un échange de coup de feu. L’homme est envoyé en enfer sans son amoureuse. On lui donne l’opportunité de la revoir, mais il doit d’abord ramener les âmes noires de 1000 hommes mauvais à la vie.




MCR et le producteur auront trouvé l’équilibre parfait entre le côté gothique, macabre et G33K du groupe et des refrains accrocheurs plus typiques du rock. C’est ce qui fait que l’album a aussi bien vieilli. Bonne découvert ou redécouverte! J'ai déjà hâte de faire le même genre de dossier pour The Black Parade!

Écouter

Le QG: Hommage à un album - Three Cheers for Sweet Revenge de My Chemical Romance