BLVD 102.1 FM

La traverse

le meilleur rock à Québec

Lancer la Web radio Lancer la Web radio

Je me suis créé un compte sur un site pour rencontrer un «Sugar Daddy». Voici mon expérience!

Élodie Déry
jeudi 15 août 2019 14:21

Le site Seeking Arrangement, qui sponsorise entre autres Jean Pascal, ne s’en cache pas ; son but est de permettre à de jolies jeunes femmes et des hommes qui ont de l’argent de se recontrer. Les termes Sugar Daddy/Baby y sont utilisés sans gêne. Après en avoir parlé avec mes collègues dans le QG, j'étais curieuse de voir comment ça se passait sur ce site de rencontre.

Après la création de mon compte « Léa de Québec, 29 ans », je me pensais prête à recevoir quelques messages d’hommes riches. Oh non! C’est plutôt une vague que j’ai reçue! 14 messages sont entrés en moins de 10 minutes. Les destinateurs sont âgés entre 30 et 55 ans et sont très entreprenants. Alors que certains cherchent du long terme, la majorité cherche littéralement une escorte. C’est le cas de… «D1» (pour Daddy, haha), de Québec :

Directement, il m’a offert de passer deux moments par semaine avec lui en échange de 300$ chaque fois. «On soupe et on fait l’amour, en prenant le temps de se connaître», dit-il. Lorsque je lui ai demandé si ce qu’il cherchait était une escorte, il m’a répondu que c’est différent puisqu’on discute. Et que si je ne voulais pas coucher avec lui, il me paierait pareil, mais moins cher.

Les hommes sur ce site ont tous quelque chose en commun : de l’argent! Leur salaire annuel et leur valeur nette étant affichée, une baby peut choisir un daddy d'une valeur entre 100 000$ et + de 1 million de $. Les millionnaires de Québec sont plus rares, mais on en trouve beaucoup à Toronto et New York.

 «D2», 39 ans, originaire de la Californie, est de passage à Montréal régulièrement pour le boulot. Après l’échange de quelques lignes, celui-ci m’a demandé si j’avais envie de prendre l’avion vers Montréal lundi prochain pour passer un souper et une nuit avec lui, proposant même de me faire un virement afin que je m’achète une robe pour me sentir belle lors de la rencontre. Facile de même! Ses critères? Une femme éduquée, capable de tenir une conversation, de rire et de prendre le «lead» au lit. En échange, sa baby recevrait des fleurs, de la lingerie, du champagne, des voyages, mais pas d’allocation mensuelle. Il aurait eu une mauvaise expérience avec cette formule, mais n’a pas voulu développer. Parce que oui, de façon très claire, certains offrent de payer les études ou de donner une allocation à une jeune femme en échange de moments privilégiés. 

Évidemment, ce site compte son lot d’hommes en couple! Ils cherchent la discrétion et sont à peu près les seuls à ne pas donner leur numéro de téléphone après 2 minutes de bla bla!

«D3», marié depuis plus d’une décennie avec une femme qu’il décrit comme toujours belle et aimante, cherche une amie pour partir en voyage. Ses vacances pourraient être remplies de complicité, d’activités et d’affection puisque sa femme n’aime pas voyager avec lui. Il s’ouvre un peu sur sa relation, son quotidien et ne demande pas de photos osées. Il se dit lui-même un peu naïf de penser qu’il trouvera une fille qui voudra passer du temps avec sa personne et non son portefeuille sur ce site, mais tente son coup dans l'espoir de trouver une belle connection. 

Souvent, une baby n’aura qu’un seul daddy, sauf si lui-même est en couple! D’ailleurs «D4», était bien excité à l’idée que sa baby lui raconte ses histoires au lit avec d’autres hommes et qu’elle soit très jalouse et possessive envers lui!

Certains papas m’ont partagé avoir accepté de sortir dans les plus beaux hôtels des jeunes femmes de 20 à 25 ans pendant des mois simplement parce qu’ils sont trop occupés par leur emploi chargé pour « entretenir une vraie relation » et que les femmes qu’ils ne paient pas finissent par s’éclipser. Pour garder une fille sans attache et sans émotion, pour eux, l’argent est la solution! 

Ils m’ont dit se fier à leur instinct pour s’assurer que la fille ne soit pas malheureuse ou pour ne pas faire rire d’eux. Ils parlaient d’honnêteté et de respect. Pour eux, en autant que ça se fasse «carte sur table» entre deux adultes consentants, c’est OK! Et oui, il y en a qui souhaitent trouver une relation amoureuse sérieuse. 

Cette aventure de 24h qui m'a fait découvrir tout un monde! Je remercie papas fortunés de s'être ouvert de la sorte avec «Léa, 29 ans, de Québec», sans gêne. Ils ont probablement trouvé qu'elle est disparue vite! Mais ça, le «ghosting», c'est un classique dans le monde des sites de rencontre!